“The Apprenticeship as a Solution for the Neets”, a summary on the Aneets’ conference (fr)

27701061910_e49e63d1cb_o

Le 29 juin 2016, une grande diversité d’acteurs de l’insertion professionnelle s’est réunie à Bruxelles lors de la conférence de clôture du projet ANEETS sur les formes innovantes de formation en alternance pour les NEET – jeunes « ni à l’emploi, ni aux études, ni en formation » à travers l’Europe. Les pratiques des entreprises et des centres de formation ont été mises à l’honneur durant cette matinée marquée par la volonté de tous de créer davantage de synergies.

L’alternance : des bonnes pratiques comme sources d’inspiration

Plus de 70 participants – centres de formation, missions locales, décideurs, entreprises, ONG – étaient présents pour assister à la table ronde réunissant des personnalités de choix dans le monde de l’alternance. Des grandes entreprises telles qu’ENGIE, Sodexo Benelux et Audi ; des structures de l’économie sociale comme Droit & Devoir asbl ou encore des syndicats belges et irlandais, tels que le SNI et SIPTU, ont échangé sur les problèmes soulevés par les NEET et sur la responsabilité sociétale que les entreprises doivent assumer. Les centres de formation étaient également représentés, notamment avec l’IFAPME.

Chacun/e a fait partager son expérience et les bonnes pratiques développées pour favoriser l’intégration des NEET, ces jeunes en décrochage scolaire éprouvant de grandes difficultés pour s’insérer dans le monde du travail.

Résultats du projet ANEETS

Lors de cette conférence clôturant le projet européen ANEETS, les partenaires ont présenté une ébauche des outils créés pour favoriser l’intégration des jeunes dans des formations qualifiantes dans les secteurs de l’HORECA, de la métallurgie et des technologies de l’information. Les boîtes à outils seront bientôt consultables sur le site du projet.

L’objectif est bien de diffuser d’une part les bonnes pratiques présentées dans les différentes publications élaborées mais aussi, d’autre part, de mettre à disposition des outils simples et adaptés pour que les échanges entre entreprises et acteurs de l’insertion professionnelle soient facilités.

À retenir :

  • L’urgence d’agir sur l’emploi et l’employabilité des jeunes.
  • Malgré l’hétérogénéité des politiques d’emploi dans les pays membres, les NEET sont, partout, de plus en plus nombreux.
  • Les NEET doivent s’adapter au monde de l’entreprise mais celle-ci doit, elle-aussi, s’adapter à ce nouveau public.
  • La formation en alternance apparait comme le meilleur moyen de professionnaliser les jeunes.
  • Les entreprises sont volontaires mais manquent d’informations tant sur les bénéfices liés à la formation en alternance que sur le phénomène des NEET.
  • La nécessité de créer davantage de synergies entre tous les acteurs de l’insertion socioprofessionnelle  pour lutter contre le phénomène des NEET est une priorité.
  • Il faut valoriser les métiers en pénurie qui permettraient aux NEET de s’assurer un avenir professionnel serein.

Le compte-rendu de la conférence finale est disponible, les présentations, ainsi que les photographies.

Tous les résultats du projet seront bientôt consultables sur le site www.aneets.eu.